L’énigme du mois #3 | Avril

EDIT : Bravo à Suzette Mathivet qui a trouvé la réponse une nouvelle fois !
La Villa Regina, l’Hôtel du Rosaire, le Grand Hôtel de Londres et les autres mentions aident à identifier le boulevard de la Grotte à Lourdes. Nous sommes entre 1890 et 1910.
Collection Wiedemann, WIE350

Voici l’énigme du mois d’avril !

Voici une vue urbaine qui présente plusieurs détails susceptibles de vous aiguiller dans la recherche… ! À vous de trouver le lieu, la période et la voie !

Bon courage !

L’image du mois #3 | Avril

Nous débutons le mois d’avril avec une vue de Bordeaux tirée de la collection Vergnieux.

Il s’agit d’une stéréophotographie prise depuis la rue Vital-Carles à Bordeaux. Sa datation est aisée en raison de la restauration en cours d’une des flèches du portail Nord : nous sommes en 1942 !

***

Pour en apprécier la perspective, cette vue peut être regardée en anaglyphe (image ci-dessous), avec des lunettes bicolores !

***

Nous nous trouvons au niveau du 17-19 rue Vital-Carles, à proximité immédiate de la rue Poquelin Molière. Si l’on s’y place, on s’aperçoit que les bâtiments ont peu changé :


***

C’est justement l’occasion pour nous de vous présenter une partie du travail des élèves du lycée des métiers d’art Toulouse-Lautrec de Bordeaux réalisé dans le cadre du dispositif d’éducation artistique et culturelle P@trinum : voir le monde en 3D, en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Académie de Bordeaux (DAAC), l’ESPE d’Aquitaine et Aquitaine Cultures Connectées.

Au cours d’une année scolaire, les élèves sont amenés à découvrir la stéréoscopie en passant par l’histoire de la photographie, la perspective,  l’optique, la 3D avec production d’un modèle photogrammétrique.

Les lycéens ont localisé, reproduit et réalisé des anaglyphes à partir d’un corpus de vues bordelaises. La suite au prochain épisode et déjà un grand bravo à eux !

Prise de vue : Jean, Léa, Lola, Théo, Jason et Laurie

***

On se retrouve dans quelques semaines pour l’énigme du mois d’avril ! Aviez-vous trouvé celle du mois de mars ?

L’énigme du mois #2 | Mars

RÉPONSE :

Il s’agit du premier meeting aérien de Périgueux, organisé à Chamiers les 22, 23 et 24 avril 1911. La vue présente le biplan de l’aviateur Jules Fischer. Nous apercevons, en outre, les noms des aviateurs sur les hangars : René Labouchère, Marthe Niel et Mallard.


Bravo à tous ceux qui ont trouvé et merci d’avoir participé ! Nous nous retrouvons début avril pour la prochaine image du mois et fin avril pour l’énigme suivante !


La vue est issue du fonds D’Halluin, qui vient justement de faire l’objet d’une présentation sur le Stéréopôle. Pour en savoir plus, c’est par ici >> http://www.stereotheque.fr/result,1819-0

 

Ce mois-ci, nous corsons l’énigme !

En vous aidant des indices présents sur la vue stéréoscopique, il s’agit cette fois-ci de retrouver :

  • L’événement
  • La date
  • Le lieu

Bon courage à tous !

 

À vous de jouer ! Laissez un commentaire !

L’image du mois #2 | Mars

Ce mois-ci, nous nous trouvons aux premières loges pour admirer le saut de Maggie Ward, plongeuse émérite en 1889 !

Comme d’autres Lady Divers, elle s’est illustrée dans la discipline à Coney Island (New York), devenue une station balnéaire dès la seconde moitié du XIXe siècle.

C’est à cette époque que se développe l’idée de nager en tant que loisir et pratique de santé, simultanément à l’évolution du vêtement de bain.

 

The Bowery Boys New York City swimsuit edition, 1880-1920

 

On se retrouve dans deux semaines pour l’énigme du mois de mars !

L’énigme du mois #1 | Février

Nous débutons cette série des Énigmes du mois avec une vue liée à l’Asie et plus précisément à la Chine, suite au Nouvel an chinois !

Le principe est simple : tous les 3e mardis du mois, nous publierons une vue stéréoscopique dont il faudra deviner un ou plusieurs éléments : sujet, localisation, date,… !

De quoi s’agit-il ce mois-ci ? Indices : nous sommes au XIXe siècle mais pas en Chine…

À vous de jouer ! Laissez un commentaire !

L’image du mois de février

Ce mois-ci, nous vous présentons une vue de Bordeaux assez exceptionnelle !

271 – Les Quais, la Douane et la Bourse (Bordeaux). Crédit CLEM, collection Duclot.

Nous sommes en 1862. La photographie réalisée par Jean Andrieu a peut-être été prise du parapet qui descend du pont de pierre, sans doute du quai Richelieu (aussi appelé quai de Bourgogne).

Qu’est-ce que ces barques ont de particulier ?

Il s’agit en fait d’allèges et de sapines, des bateaux utilisés pour le transport des marchandises.

Au premier plan, de gauche à droite sur la photographie de droite, nous avons :

– en 1er, une petite allège chargée de sacs ou de pierres ;
– en 3e, 4e et 6e position, des allèges de différentes tailles ;
– en 2e et 5e position, des grandes sapines (2 m environ) dites  « de type tarnais » : leur proue est fortement relevée ; elles sont couvertes d’un « pontil » qui porte une grue en bois à double volée ; en arrière une cabine construite comme cabane sert d’habitation pour le marin ainsi que de bureau pour enregistrer les marchandises chargées ou déchargées. Ces embarcations ne comportent pas de mât : il s’agit de bateaux hâlés (à l’époque par des chevaux), parfois pris en remorque par des navires de charge à voile et manœuvrés dans les ports par des grandes perches. Leurs dimensions étaient dictées par la taille des écluses du canal latéral à la Garonne.

Selon François Beaudouin, cette photo est tout-à-fait remarquable pour l’histoire de la marine fluviale : elle serait l’unique représentation connue de ces grosses sapines tarnaises. Elles assuraient le transport des marchandises le long de la Garonne et de ses affluents. Elles ont été condamnées par le développement des chemins de fer qui, très rapidement, accaparèrent tout le transport des marchandises.

Au second plan, un grand nombre de gabarres est amarré de manière assez désordonnée le long du quai de la Douane.
Plus en arrière, à quai et dans la rade, mouille un grand nombre de goélettes à voile de commerce ou de pêche à la morue, à deux ou trois mâts.

Christian Bernadat

Bibliographie :

François Beaudouin, « Les bateaux garonnais (II) », Les Cahiers du Musée de la Batellerie, n°45, décembre 2001.

Christian Bernadat, co-auteur de Quand Bordeaux construisait des navires, Ed. de l’Entre-deux-Mers, 2006.

Denis Pellerin, La photographie stéréoscopique sous le Second Empire, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1995, 103.

Si vous souhaitez voir cette vue en relief, chaussez vos lunettes bicolores !