Suzanne Dumail

Le fonds déposé par Suzanne Dumail correspond à une petite collection de vues stéréoscopiques destinées aux élèves des classes de Madeleine Tuc, épouse Dumail, institutrice.

Madeleine Tuc est née le 22 janvier 1914 à Boutx (Haute-Garonne). Elle étudie tout d'abord à l'école de jeunes filles de Toulouse. Reçue à L’École Normale, elle a été jugée trop petite de taille et n'a pu intégrer cette école. Elle devient alors préceptrice dans le Gers pour une famille russe. Vers l'âge de vingt ans, Madeleine obtient son premier poste en Normandie à Tinchebray dans l'Orne. Quelques années après, elle revient enseigner dans le département de la Haute-Garonne et obtient des postes dans les communes d'Argut-Dessous, Boutx, Le Cuing et Malvezie. Elle est ensuite nommée dans les années 40 à Antichan-de-Frontignes où elle est restée jusqu'à la fermeture de l'école faute d'enfants... Elle finit sa carrière à Chaum vers 1971.

Antichan école 1945 1946 Madeleine Dumail

Classe de Madeleine Dumail en 1945 ou 1946

Madeleine Tuc possédait 114 vues photographiques sur verre destinées à illustrer les leçons de géographie, de sciences ou d'histoire qu'elle donnait à ses élèves. Véritable fenêtre ouverte sur le monde, les plaques mettent en lumière aussi bien les régions de France que l'Afrique, l'Asie ou l'Océanie. En sciences, les plaques permettaient d'aborder les systèmes digestifs et sanguin ou encore différentes espèces d'animaux. Enfin en histoire, les photographies stéréoscopiques pouvaient exemplifier des leçons sur les principaux châteaux de France.

Accéder aux images

Images stéréoscopiques plaques de verre Educa Sciences