Image du mois #68 | Décembre

Nous sommes le 6 décembre, c’est traditionnellement le jour des enfants ! 

Pour l’occasion, nous vous proposons une vue de Polichinelle tirée de la série Stéréoscope des enfants de Pierre-Henri Lefort  : 

Le 21 février 1849, Pierre-Henri Lefort devient titulaire d’un brevet d’invention (n° 4048) pour des perfectionnements dans le polyorama panoptique, qui permet d’obtenir des effets similaires à ceux du diorama de Daguerre. Cet instrument dit le brevet, est une chambre noire où l’on peut voir dans un même tableau deux effets différents, au moyen de volets, l’un placé au-dessus, l’autre derrière la boîte.
Signalons que Lefort deviendra à partir de la deuxième moitié des années 1850 un des plus gros et des plus inventifs créateurs de vues stéréoscopiques, grâce, notamment, à des mises en scène complexes produites dans de vastes ateliers avec des figurants nombreux. Il finira, en 1864, par céder ses négatifs à Charles Gaudin qui en diffusera dès lors les tirages.

La revue musicale Le Ménestrel, publie le 5 décembre 1852 un entrefilet où le Stéréoscope des enfants y est explicitement mentionné… M. Lefort vient d’inventer deux nouveaux joujoux polyorama dont le besoin se faisait vivement sentir dans le domaine des étrennes artistiques. Nous engageons sérieusement toutes les mères de famille, toutes les jeunes filles et tous les petits garçons à faire connaissance avec l’Eïdostrope, joli petit instrument qui montre à l’œil surpris et charmé toutes sortes de ravissantes figures (…). C’est une des plus aimables inventions de l’optique amusante. Ajoutez à cela le Stéréoscope des enfants, recueil de jouets les plus variés, et vous aurez le plus charmant élément de plaisir à joindre aux Etrennes musicales de l’année.

Stereoscope des enfants - Polichinelle, Henri Lefort, 1852, collection Calvelo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + 9 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.