Les Nouvelles du Stéréopôle | Janvier

Les Nouvelles du Stéréopôle

Les actus

Les projets évoluent autour de nos collections ! 

En 2024, notre newsletter évolue !

Afin de faciliter l’usage et la visibilité du Stéréopôle et de tendre à une réduction de notre impact écologique selon le Guide d’orientation et d’inspiration pour la transition écologique de la culture  publié par le Ministère de la Culture, Les Nouvelles du Stéréopôle seront désormais accessibles directement sur le Stéréopôle dans la rubrique « Les actus ». 

Dans un premier temps, nous continuerons d’envoyer le lien d’accès à la newsletter via notre liste de diffusion. 

Voeux du Clem et image du mois
L’ensemble de l’équipe du Clem vous présente ses meilleurs voeux pour 2024 !
 
Après une année 2023 bien remplie pour nous avec notre événement Bordeaux Capitale de la stéréoscopie, celle-ci s’annonce également riche en médiation scolaire mais aussi en surprises, à suivre !
 

Cette vue est tirée du fonds Heude et se situe dans le parc de Saint-Cloud, en 1942. Pour voir l’article, cliquer sur l’image. 

La Une du mois

Tous les mois, un article à la Une du Stéréopôle

Nous sommes en janvier, c’est le mois des étrennes !

D’origine romaine, les étrennes sont synonymes de bon présage et d’un présent – une offrande – faite pour souhaiter bonne fortune. Devenues un cadeau rituel pour la nouvelle année, la tradition traverse les siècles entre Noël et les premiers jours de l’année.

Au XIXe siècle, les journaux regorgent de suggestions de présents, et la stéréoscopie en fait bien entendu partie ! Par exemple, ce numéro du Tintamarre de janvier 1860 (…)

Lire la suite en cliquant sur l’image

Re-Vue

Points de vue en stéréo

Re-Vue #14
Périgueux, 2e quart du 20e siècle vs 2023 !
 

Portant le nom usuel de « Maison du moulin », « Vieux moulin », le bâtiment est en réalité un poste de guet ou eschif (dit de Creyssac). Construit en 1347 sur les remparts de la cité médiévale, il permet alors la surveillance et la défense du pont de Tournepiche.
Lors de la destruction des remparts en 1860, l’eschif est conservé puis inscrit en 1929 au titre des Monuments historiques sous le nom de « moulin Saint-Front » bien qu’il n’ait rien à avoir avec un moulin. La correction est faite plus tard mais le nom reste.
Aujourd’hui restauré, l’eschif est constitué de pans de bois, de torchis, et semble tenir en équilibre sur un pan de mur. Ce sont en réalité ses jambes de force qui le maintiennent des deux côtés. Au Moyen Âge, il était juché sur le rempart.

Et vous, que diriez-vous de réaliser des Re-Vue à partir de nos fonds ?
Le principe de la série Re-Vue : prendre en photo le même point de vue, le plus exactement si possible, d’une photographie stéréo ! Cette série est en particulier tournée vers vous, puisque vous pouvez vous emparer des fonds sur la Stéréothèque et re-prendre une même photo. Puis, nous l’envoyer ou faire le montage vous-même si vous le souhaitez ! Le but est de faire vivre nos fonds et de comparer l’évolution des lieux.

Nous collectons, numérisons, décrivons et valorisons les images stéréoscopiques.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.