L’image du mois #33 | Novembre

Ce mois-ci, nous vous amenons en voyage dans les Pyrénées, à travers la série éditée en 1858 par Furne & Tournier, considérés aujourd’hui comme faisant partie des principaux producteurs et éditeurs français de cartes stéréoscopiques pendant l’âge d’or de la technique.  Ces deux cousins ont réalisé, en effet, près de 40 séries de vues stéréoscopiques entre 1857 et 1864 (soit environ 7000 photographies !).

Bagnères-de-Luchon, vue sur le lac d’Oô, 1858, collection Médiathèque intercommunale Pau-Pyrénées

72 photographies composent la série Voyage dans les Pyrénées déposée en novembre 1858 auprès du ministère de l’Intérieur pour autorisation (voir notre page Dépôt légal). C’est pourquoi, nous vous la présentons ce mois-ci !

Pendant leur périple, Charles-Paul Furne et Henri Tournier réalisent  26 photographies de Luchon et ses environs,  3 clichés du petit village de Cierp, une vue générale de Saint-Bertrand-de-Comminges, 18 vues de Bagnères-de-Bigorre, une photographie de l’église de Pierrefitte, deux vues de Barèges, dix clichés de Luz-Saint-Sauveur, deux vues d’Argelès et ses environs, deux photographies de Lourdes, trois de Bétharam, un cliché du vieux pont d’Orthez et enfin deux photographies du château de Pau.

Les vues de paysage ont en commun une mise en scène confrontant l’homme à l’immensité des paysages et à la nature encore sauvage, ainsi que de donner une idée de l’échelle. C’est le cas pour cette vue.

Chaussez vite vos lunettes bicolores pour profiter de la vue en relief !

 » Le Voyage dans les Pyrénées s’adresse à l’artiste et à l’homme du monde qui pour charmer ses ennuis autant que se guérir, a passé la saison d’été aux sources bienfaisantes de la montagne. Voici le lac Bleu, la cascade d’enfer, le pic du Midi, le cirque de Gavarni, mondains pèlerinages où l’on se rendait en joyeuse partie de plaisir ; et, pour rendre l’illusion complète, les guides eux-mêmes et les muletiers espagnols rencontrés au faîte de l’ascension. « 

H. de Nielles, Journal La photographie 30 novembre 1858.

En outre, cette vue stéréoscopique provient du fonds de la médiathèque de Pau-Pyrénées avec qui nous avions collaboré il y a quelques années pour créer une exposition virtuelle sur les Pyrénées en 3D, à retrouver ici en cliquant sur l’image suivante :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.