Les Nouvelles du Stéréopôle | Février

Les Nouvelles du Stéréopôle

Les actus

Les projets évoluent autour de nos collections ! 

En 2024, notre newsletter évolue !

Comme nous l’avions évoqué le mois dernier, afin de faciliter l’usage et la visibilité du Stéréopôle et de tendre à une réduction de notre impact écologique selon le Guide d’orientation et d’inspiration pour la transition écologique de la culture  publié par le Ministère de la Culture, Les Nouvelles du Stéréopôle seront désormais accessibles directement sur le Stéréopôle dans la rubrique « Les actus ». 

Dans un premier temps, nous continuerons d’envoyer le lien d’accès à la newsletter via notre liste de diffusion. 

En février, c’était la Chandeleur !

À l’origine, la fête chrétienne de la Chandeleur vient remplacer la fête celte d’Imbolc et d’autres célébrations marquant le début de l’année, c’est-à-dire la fin de l’hiver et de la période sombre. On allume alors des lumières, des chandelles, pour symboliser le retour vers la lumière. Cette célébration est conservée pour les processions rituelles ayant lieu 40 jours après Noël et marquant l’entrée de Jésus au Temple.
La crêpe, elle, vient symboliser le retour de la prospérité pour les familles et en particulier celles des agriculteurs. On en prépare en abondance pour que la saison à venir le soit également.

En parallèle, cette partie de billard chinois sous les chandelles (agrémentées d’un montage numérique) des lustres des années 1860 vient accompagner ce moment de fête. Editée par Alexis Gaudin, il s’agit d’une scène de genre ayant eu un grand succès commercial puisque l’on en trouve plusieurs variantes.

Collection Calvelo

Cliquer sur l’image pour l’afficher sur La Stéréothèque

L'image du mois

Tous les mois, une photographie stéréoscopique mise en valeur

ɪᴍᴀɢᴇ ᴅᴜ ᴍᴏɪs #70 | Février

C’est bientôt Mardi Gras et donc bientôt la saison des Carnavals !

Ce cliché en anaglyphe présente un groupe de huit enfants qui se déplace au son de la musique (tambour, flûte), pour le mardi gras (comme indiqué dans le titre de la photo). L’un des jeunes gens porte le drapeau tricolore. La plupart de ces jeunes sont costumés et ont des sabots aux pieds. Celui de gauche semble porter des décorations sur sa veste et tient peut-être une épée. Le meneur de l’équipe tient dans sa main un bâton. Ces enfants doivent quémander quelques friandises auprès des habitants !
La maison que les enfants longent sur la gauche de la photo est celle de la belle famille du photographe, Théodore Guitard du Marès, lieu où il venait souvent et dont il a laissé plusieurs clichés (maison, scènes de famille). Nous sommes précisément à Saint-Félix-de-Foncaude à proximité de Langon, en Gironde.

Cliquer sur l’image pour l’afficher sur le Stéréopôle

La Une du mois

Tous les mois, un article à la Une du Stéréopôle

Ce mois-ci, nous publions le texte d’un nouveau contributeur, Roland Patin, qui s’est penché sur une vue de Nice représentant la place Masséna.
À travers une analyse et une recherche détaillées, il est parvenu à la dater et l’identifier très précisément. Retrouvez son enquête sur le Stéréopôle !

Lire l’article sur le Stéréopôle en cliquant sur l’image

Perspectives

Points de vue en stéréo

[Perspectives] #5 


La stéréoscopie induisant un travail sur la profondeur, nombreuses sont les vues présentant une perspective à un point de fuite. Ces dernières mettent notamment en valeur des chemins, des ouvrages d’art et des galeries.

Nous sommes ici dans les Landes au début du 20e siècle, sur un chemin de forêt, sans plus d’informations !

Collection Gaultier

Cliquer sur l’image pour l’afficher sur La Stéréothèque

Visages

Portraits de nos collections

Visages #12
Dans la série Visages, une nouvelle photographie énigmatique tirée de la collection de la Maison de la photographie de Saint Bonnet de Mure. Une jeune femme occupée à écrire sur une terrasse.

Collection Maison de la Photographie

Dans les coulisses du Clem

Dans la bibliothèque du Clem

De l’autre côté de l’écran

Nos livres de chevet

#16

Comment numérisons-nous ? En ce qui concerne les vues illuminées, dites aussi « surprises » ou « tissues » qui sont peintes à la main à l’arrière, il s’agit plutôt de photographie !
Placées sur une table lumineuse, nous les photographions en haute définition et traitons les vues sur des logiciels d’images. Ainsi, vous pouvez avoir accès à la vue numérisée, son verso et la vue illuminée sur la Stéréothèque (icônes à droite de la vue quand c’est le cas) !
Dernièrement, nous avons pris en photo les vues de la collection Durand !

#14

Connaissez-vous la série « 3D Explorateur » ? Publiée chez Hachette dans les années 2000, elle comprend une dizaine de titres traitant de l’histoire et des grandes civilisations en général.
Au croisement des missions du Clem, l’exemplaire sur les Romains en anaglyphe nous a ravit ! Ce livre appartient à notre médiatrice Chloé Bernard, dont la vocation était tracée !

Nous collectons, numérisons, décrivons et valorisons les images stéréoscopiques.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 19 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.